Tirette

Ce n’est pas une « vraie » figure. Ou alors une figure oldschool. Comme celles que les skateurs faisaient avant que le ollie soit inventé. Pourtant la tirette est un trick facile à réaliser, qui donne de bonnes sensations et qui permet de s’habituer à être en l’air sans contact avec la courbe.

Une tirette est un air (la planche ne touche plus la surface de roulement) réalisé dans la courbe et initié en tirant fort sur la planche avec la main. Une tirette ne se base ni sur un ollie ni sur l’impulsion du coping contre les roues. C’est une figure sans risque, réalisable au bout de quelques jours de skate.

tirette rampe

Une jolie tirette en rampe

Apprendre la tirette en skateboard

La tirette se réalise en courbe mais elle peut très bien se faire sur le plat, avec ou sans vitesse.

  1. Il est nécessaire de savoir rouler sur une courbe avant de réaliser cette figure. Il faut s’approcher en marche avant et attendre d’avoir presque plus de vitesse ;
  2. Quand la planche arrive proche du point le plus haut avant de redescendre, le skateur doit s’accroupir en pliant les genoux jusqu’à pouvoir grabber fermement la planche. Deux grabs sont possibles : Soit un grab de la main avant (celle la plus haut dans la courbe) juste derrière le talon avant (grab en sad). Soit un grab de la main avant entre les pointes de pied (grab en indy).
  3. Tirer la planche avec la main qui grabbe pour faire sauter la planche. Les 4 roues doivent décoller en même temps et le corps reste bien fléchis et perpendiculaire à la courbe ;
  4. Lorsque le sommet de la hauteur est atteint et que la gravité fait redescendre le skateur et son skate, relâcher la main, plaquer les roues contre la courbe ;
  5. Assurer son équilibre, se relever et regarder en arrière dans le sens du mouvement.

Conseils pour réussir la tirette

Pour s’entraîner et sentir les sensations, la tirette peut se réaliser à plat à l’arrêt. Dès que vous arrivez à faire sauter la planche, c’est bon pour tester en courbe. La tirette peut aussi se faire sur une table ou sur n’importe quel obstacle ou tremplin. Il convient juste de prendre garde à ne pas se coincer les doigts. Avec de la vitesse, le risque est réduit au minimum.

Une tirette bien réussie est une tirette avec de l’amplitude. Ce n’est pas évident d’avoir de l’amplitude car le fait de s’accroupir pour grabber fait perdre pas mal de possibilités. À l’inverse un ollie ou le contact du coping permettent d’aller bien plus haut. Néanmoins, avec de la vitesse, il est possible de sortir au-dessus du coping en faisant une tirette.

En s’accroupissant, en grabbant et en tirant fort, il est possible d’avoir un petit effet ressort et ne pas perdre trop d’énergie. Tout est dans le timing. L’idée pour être vraiment efficace, c’est de faire le mouvement de façon rapide sans marquer de pause lors de la flexion – extension.

Plus la tirette est déclenchée tard et haut dans la courbe, plus le mouvement est facile. Il est plus aisé de franchement décoller quand la courbe est raide. Par contre, le coping risque de gêner le mouvement. Si les roues avant touche le coping, gare à la chute.

Une fois la tirette bien en main, il est possible de tweaker le grab et tendre la jambe avant. Ça ne marche que si la tirette est suffisamment haute dans la courbe et suffisamment éloignée de la courbe.

Que faire comme figure après la tirette ?

Il existe de multiples variations autour de la tirette. Cette figure peut se faire en marche arrière pour repartir en marche avant. Pour réussir cette variation, attention à bien rester perpendiculaire à la courbe.

Avec suffisamment d’amplitude les tirettes 180 sont l’étape logique à tester. Pour une tirette avec rotation en back, grab en sad. Pour une tirette avec rotation en front, grab en indy.

Fatalement, à un moment, la tirette arrivera au niveau du coping. Vient alors le moment de tester la vraie technique pour les airs : c’est à dire, faire claquer les roues arrières contre le coping. La difficulté n’est pas la même mais les possibilités non plus. À tester avec une rotation en 180 pour commencer, c’est plus sécurisant.

Beaucoup plus difficile, la tiret sert aussi pour des figures impressionnantes : certains handplant ou invert impose de grabber très tôt la board. Le rodeo flip aussi comme sur la vidéo ci-dessous… Avis aux amateurs.

Vous êtes ici : Accueil > Figures > Courbe, park et transition > Tirette

Tape nose

Tape nose

En courbe, le tape nose est une figure accessible à tout débutant. Elle consiste à venir claquer son nose contre le coping en roulant en marche avant.

Sortie de courbe

Sortie de courbe

Une fois rentré dans une courbe, il faut savoir en ressortir. En skateboard, cela fait partie des indispensables à savoir réaliser. En quelques heures de pratique, c’est à la portée de tout skateur.

Disaster

Disaster

Le disaster est une figure de courbe facile : elle se fait en marche arrière et la fin de la figure se fait en marche avant, c’est donc une figure qui ne fait pas peur.

Rock n’roll

Rock n’roll

C’est une figure parmi les plus simples et en plus elle ne fait pas peur : voici le rock n’roll, une figure qui se fait sur le coping au sommet d’une courbe et qui se termine par une rotation.

Axel

Axel

C’est la dernière figure de base à apprendre en courbe. Très utile, sécurisante et rentrant à tous les coups au bout de quelques mois de pratique, l’axel est une figure tremplin qui ouvre pleins de nouvelles possibilités une fois acquise.

Fs kickturn

Fs kickturn

Le frontside kickturn ou FS kickturn est le virage "dans le dos" qui se réalise principalement en courbe. Il y a deux types de virages possibles : en backside, le plus simple, et en frontside qui fait plus peur mais qui n'est pas si compliqué que ça. Le Fs kickturn...

Monter et descendre une courbe

Monter et descendre une courbe

Incontournable en skatepark et en rampe mais aussi en street, savoir monter et descendre une courbe en skateboard font partie des figures à maîtriser et à rentrer à tous les coups. Heureusement c’est facile.

Bs kickturn

Bs kickturn

Le virage relevé est un ultra-basique des figures de courbe. Indispensable sur les rampes et sur les quarters, c’est une des premières figures à maîtriser à tous les coups.

Rock fakie

Rock fakie

En courbe, le rock fakie est une figure incontournable qui s’apprend assez rapidement. Mais c’est une figure qui peut faire peur et dont les chutes sont mémorables.

Tape tail

Tape tail

En rampe, le tape tail est une figure essentielle qui s’apprend en quelques séances. Elle consiste à venir claquer son tail contre le coping en roulant en arrière

Grabs de base

Grabs de base

Attraper sa planche avec ses mains s’appelle grabber. Ça fait partie des figures incontournables de skate et certains grab sont très faciles à réaliser.

Carver en courbe

Carver en courbe

En courbe et plus particulièrement en bowl, il existe une technique incontournable pour aller vite sans trop de danger : cette technique s’appelle carver. Simple et efficace, cette technique permet de rapidement beaucoup s’amuser. Explications avec image et vidéo.

Rider un bowl sans (trop de) risques

Rider un bowl sans (trop de) risques

Bien skater un bowl, c’est connaître les règles basiques concernant cette pratique : une petite dizaine qui évitent les erreurs classiques des débutants et permettent de partir du bon pied pour progresser plus vite.

Apprendre à dropper

Apprendre à dropper

Figure basique incontournable, le drop fait souvent peur (à raison d’ailleurs). Trucs, astuces pour réussir au mieux ce tricks.

Savoir pomper

Savoir pomper

Explications simples sur la technique de base en courbe pour ne jamais mettre le pied à terre et gagner de la vitesse.

Comment rider un bowl en skate ?

Comment rider un bowl en skate ?

Le bowl c’est encore mieux lorsque l’on a la technique de base qui permet de carver sans mettre le pied à terre. Ça tombe bien, c’est assez facile à apprendre.

Pin It on Pinterest

Share This