Rock n’roll

Après le rock fakie, la figure en courbe la plus simple à essayer de rentrer est le rock n’roll. C’est une figure qui ne fait pas peur à exécuter et c’est une figure ou les risques de chutes sont modérés. Donc c’est une figure parfaite pour les faux débutants.

rock n'roll en skate

Un rock n’roll à fond de truck

Le rock n’roll est une figure de courbe. Elle se fait au sommet d’une rampe ou d’un quarter et consiste à rouler en avant jusqu’au coping, à laisser passer les roues avant par-dessus puis à redescendre en marche avant après avoir effectué une rotation de 180 degrés avec la planche. Cette figure peut se faire en tournant dans les 2 sens mais c’est la version en backside (BS rock n’roll ou tout simplement rock n’roll) que l’on voit ici. C’est, de loin, la plus simple.

Apprendre le rock n roll en skateboard

Pour réaliser un rock n’roll, il faut déjà maîtriser les ultra-basiques de la courbe à savoir : rouler en courbe, savoir tourner en back. Maîtriser le rock fakie n’est pas indispensable mais facilite grandement l’apprentissage. Pour réaliser le rock n’roll en skate, suivez le guide :

  1. Sur une courbe, il faut arriver en marche avant à bonne vitesse. L’élan nécessaire doit permettre de passer les roues avant au-dessus du coping mais il n’est pas nécessaire d’aller plus vite et de sortir complètement de la courbe. Le pied avant est placé sur les vis et le pied arrière est placé sur le tail en position classique de courbe ;
  2. Lorsque la planche approche du sommet de la courbe, il faut regarder son pied avant, conserver le corps dans la courbe et, point crucial, tourner ses épaules en back pour enclencher la rotation en même temps que la planche touche le coping ;
  3. La position de rock est désormais calée. Le skate est bloquée car la planche touche le coping et les roues touchent (soit la courbe avec les roues arrières, soit le plat avec les roues avant). Le corps, lui est toujours dans la courbe et la rotation a commencé. Il n’est pas possible de maintenir la position ;
  4. Juste avant que le corps reparte en arrière, il suffit de faire le mouvement de balancier du rock-fakie pour débloquer le truck avant. À ce moment, les yeux doivent regarder la courbe à l’endroit ou les roues avant vont plaquer. En conséquence, la rotation déjà engagée va se poursuivre. Les épaules entraînent le bassin et la jambe avant dans la rotation. Comme tout le poids est sur la jambe arrière, le pivot se fait sur le truck arrière et l’avant de la planche tourne. Au passage, les roues arrières peuvent légèrement glisser et ce n’est pas problématique ;
  5. Lorsque les roues avant ont dépassé le coping et qu’il n’y a plus de risque que les roues l’accrochent, il suffit de plaquer les roues avant contre la courbe et de finaliser la rotation. À cette étape, tout n’est plus qu’une formalité pour le skateur qui maîtrise déjà le kickturn en back. Réaligner les épaules, amortir et regarder devant.

Conseils pour réussir le rock n’roll

Le rock n’roll est souvent préféré au rock-fakie par les débutants parce qu’il fait moins peur. C’est vrai, tout se fait en marche avant et c’est rassurant. Mais apprendre le rock n’roll avant le rock-fakie peut être piégeux. Voici donc quelques trucs pour rentrer plus facilement cette figure de courbe :

  • Il est possible d’apprendre le rock n’roll sur une courbe peu prononcée et même sur un plan incliné ;
  • Tout est dans la position du corps : le poids sur les roues arrière et le déclenchement de la rotation. Ce sont les 2 points de vigilance à surveiller ;
  • La rotation des épaules peut être déclenchée plus ou moins tard suivant la position attendue : on peut déclencher la rotation plus tard si la planche est bien sur plateforme. Il faut, à l’inverse, déclencher assez vite la rotation si la majorité de la planche est dans la courbe en position de rock ;
  • Pour débuter, il est possible de se chauffer avec quelques virages puis de décoller ses roues avant les replaquer pendant le virage. En montant de plus en plus haut, on peut ainsi taper ces roues avant contre le coping puis taper au dessus du coping. Cette méthode a néanmoins un inconvénient car la figure est tout le temps faite dans la courbe ;
  • Il est plus facile de faire le rock n’roll quand les roues touchent quelque chose : soit les roues arrières en contact avec la courbe, soit les roues avant en contact avec la plateforme. Si aucune roue ne touche, il est plus difficile d’enchaîner les étapes car l’équilibre est plus précaire. Idéalement, le rock n’roll doit être fait avec le maximum de planche sur la plateforme (comme sur la photo, avec les roues arrières qui collent au coping). Ça peut être contre-intuitif mais faire l’inverse et avoir très peu de planche au-dessus du coping force à faire un rock n’roll rapide et les risques de hang-up sont plus importants ;
  • Pour maintenir le rock n’roll longtemps et pour le styler au maximum, le mieux est d’être calé à fond de truck (comme sur la photo) ;
  • Si la rotation n’est pas suffisamment avancée au moment de la descente, le pied avant peut glisser sur la planche et les pointes de pied peuvent sortir de la board. Au pire, le pied sort complètement ;
  • Plus la courbe est grosse, plus le corps sera dans la courbe ;
  • Cette figure n’est pas dangereuse mais doit être faite avec engagement notamment lors de la sortie. Il y a peu de risques de se blesser donc il faut bien garder les pieds sur la board et éviter de sauter. Mieux vaut plaquer haut dans la courbe et finir la rotation en slide que de sauter de son skate. Mais à partir du moment ou les roues avant sont de retour dans la courbe, il n’y a aucun problème pour bien finir la rotation.

Que faire comme tricks après le rock n’roll ?

  • La figure naturelle après un rock n’roll, c’est le rock n’roll en front avec la rotation dans le dos. Très belle figure, elle est aussi beaucoup plus engagée et n’est peut-être pas à essayer tout de suite ;
  • Le disaster revert est la même figure mais en switch. Souvent, cette figure n’est pas exécutée comme dans le sens habituel et elle est moins tendue ;
  • Le fakie rock n’roll est la plus simple des figures à tenter. Elle est facile car la rotation est déjà engagée ;
  • Pour bien maîtriser le rock n’roll, il faut évidemment le tester sur toutes les courbes possibles et en étant le plus possible à fond de truck ;
  • Le rock slide n’roll est moins évident car il faut arriver à trouver le juste milieu entre la durée de slide et l’engagement de la rotation ;
  • Enfin, tout ce qui peut se placer avant un rock peut être terminé en n’roll. L’imagination est la seule limite.

Vous êtes ici : Accueil > Figures > Courbe, park et transition > Rock n’roll

Axel

Axel

C’est la dernière figure de base à apprendre en courbe. Très utile, sécurisante et rentrant à tous les coups au bout de quelques mois de pratique, l’axel est une figure tremplin qui ouvre pleins de nouvelles possibilités une fois acquise.

Fs kickturn

Fs kickturn

Le frontside kickturn ou FS kickturn est le virage "dans le dos" qui se réalise principalement en courbe. Il y a deux types de virages possibles : en backside, le plus simple, et en frontside qui fait plus peur mais qui n'est pas si compliqué que ça. Le Fs kickturn...

Monter et descendre une courbe

Monter et descendre une courbe

Incontournable en skatepark et en rampe mais aussi en street, savoir monter et descendre une courbe en skateboard font partie des figures à maîtriser et à rentrer à tous les coups. Heureusement c’est facile.

Bs kickturn

Bs kickturn

Le virage relevé est un ultra-basique des figures de courbe. Indispensable sur les rampes et sur les quarters, c’est une des premières figures à maîtriser à tous les coups.

Rock fakie

Rock fakie

En courbe, le rock fakie est une figure incontournable qui s’apprend assez rapidement. Mais c’est une figure qui peut faire peur et dont les chutes sont mémorables.

Tape tail

Tape tail

En rampe, le tape tail est une figure essentielle qui s’apprend en quelques séances. Elle consiste à venir claquer son tail contre le coping en roulant en arrière

Grabs de base

Grabs de base

Attraper sa planche avec ses mains s’appelle grabber. Ça fait partie des figures incontournables de skate et certains grab sont très faciles à réaliser.

Carver en courbe

Carver en courbe

En courbe et plus particulièrement en bowl, il existe une technique incontournable pour aller vite sans trop de danger : cette technique s’appelle carver. Simple et efficace, cette technique permet de rapidement beaucoup s’amuser. Explications avec image et vidéo.

Rider un bowl sans (trop de) risques

Rider un bowl sans (trop de) risques

Bien skater un bowl, c’est connaître les règles basiques concernant cette pratique : une petite dizaine qui évitent les erreurs classiques des débutants et permettent de partir du bon pied pour progresser plus vite.

Apprendre à dropper

Apprendre à dropper

Figure basique incontournable, le drop fait souvent peur (à raison d’ailleurs). Trucs, astuces pour réussir au mieux ce tricks.

Savoir pomper

Savoir pomper

Explications simples sur la technique de base en courbe pour ne jamais mettre le pied à terre et gagner de la vitesse.

Comment rider un bowl en skate ?

Comment rider un bowl en skate ?

Le bowl c’est encore mieux lorsque l’on a la technique de base qui permet de carver sans mettre le pied à terre. Ça tombe bien, c’est assez facile à apprendre.

Pin It on Pinterest

Share This