Tape tail

Il s’agit d’une des premières figures réalisée en courbe. Le tape tail est une figure indispensable en rampe et il se trouve que c’est une des plus faciles.

Le tape tail est l’action de venir taper le tail de la planche contre le coping d’une courbe lorsque le skateur roule en marche arrière. Cette figure est facile car on repart en marche avant et parce qu’elle ressemble beaucoup au drop.

Tape tail en skate

Tape tail en mini ramp

Apprendre le tape tail en skateboard

Le tape tail (on voit parfois écrit tap tail ou tapetail) consiste à appuyer sur le pied arrière jusqu’à entendre le tail toucher le coping. Pour réaliser au mieux le mouvement, on peut décomposer ce trick ainsi :

  1. Rouler en marche arrière sur une courbe, le pied avant sur les vis et le pied arrière sur le tail ;
  2. Dès que la vitesse faiblit, juste avant de repartir en avant, il faut appuyer avec le pied arrière pour décoller les roues avant. Pour aider le mouvement, le skateur peut plier sa jambe avant et pousser son pied arrière de façon à se retrouver en déséquilibre (le corps plus en avant dans la courbe et l’arrière de la board plus haut) ;
  3. Le mouvement d’appui du pied arrière doit se poursuivre jusqu’à ce que le tail touche le coping. Ainsi placé, l’équilibre est moins précaire même si le corps est dans la courbe ;
  4. Il suffit ensuite d’appuyer sur l’avant lorsque la gravité fait repartir le skate en marche avant et de rouler.

Conseils pour rentrer le tape tail

Le tape tail n’est pas une figure bien difficile. Il existe 2-3 trucs pour mieux le réussir :

  • Il est tout à fait possible de s’entraîner au tape tail dans la courbe à n’importe quelle hauteur. Le tail claquera alors contre la courbe plutôt que contre le coping. L’idée, c’est alors de faire le tape tail de plus en plus haut. Il faudra juste faire attention juste avant d’arriver au coping pour ne pas coincer le tail sous le coping ;
  • Bien appuyer pour faire toucher le tail. Par peur, certains débutants en skateboard n’osent pas appuyer suffisamment ce qui entraîne un équilibre plus précaire. Il est plus facile d’avoir 2 points de contact (les roues et le tail) plutôt que d’être en équilibre sur seulement les roues arrières ;
  • Bien regarder le pied arrière lors de première partie de la figure (lorsque le tail n’est pas encore calé) ;
  • Une fois posé en tape tail, le regard change de direction et regarde la courbe devant soi (comme pour un drop) ;
  • Lorsque la figure est réalisée avec peu de vitesse, le corps est forcément dans la courbe et il n’est pas possible de tenir le tape tail. C’est normal. Il faut plus de vitesse pour arriver à se maintenir en position et revenir en position de drop.

Que faire après le tape tail ?

  • Si le skateur ne sait pas dropper, c’est la figure la plus logique à essayer avec le tape tail ;
  • En jouant sur la vitesse, il est possible de faire des tape tail courts (dans la courbe) ou plus longs (lorsque le poids remonte sur le plat) ;
  • Facile, le tape tail nose grab s’apprend en quelques essais ;
  • En roulant en marche avant, le tape nose est l’autre figure évidente à essayer ensuite ;
  • Au lieu de se poser sur le tail, il est possible de faire passer une roue sur le coping. Le tape tail sur transforme en fakie Five-0. À tester ;
  • Moins évident, il est possible de prendre un fort angle avant le tape tail pour glisser lorsque le tail se retrouve calé sur le coping : c’est le fakie tail slide ;
  • Pas facile non plus, il est possible de sortir en revert (front ou back) après le tape tail. Au lieu de repartir en avant, il faut faire glisser les roues et bien tourner le corps pour réussir ces figures ;

Vous êtes ici : Accueil > Figures > Courbe, park et transition > Tape tail

Grabs de base

Grabs de base

Attraper sa planche avec ses mains s’appelle grabber. Ça fait partie des figures incontournables de skate et certains grab sont très faciles à réaliser.

Carver en courbe

Carver en courbe

En courbe et plus particulièrement en bowl, il existe une technique incontournable pour aller vite sans trop de danger : cette technique s’appelle carver. Simple et efficace, cette technique permet de rapidement beaucoup s’amuser. Explications avec image et vidéo.

Rider un bowl sans (trop de) risques

Rider un bowl sans (trop de) risques

Bien skater un bowl, c’est connaître les règles basiques concernant cette pratique : une petite dizaine qui évitent les erreurs classiques des débutants et permettent de partir du bon pied pour progresser plus vite.

Apprendre à dropper

Apprendre à dropper

Figure basique incontournable, le drop fait souvent peur (à raison d’ailleurs). Trucs, astuces pour réussir au mieux ce tricks.

Savoir pomper

Savoir pomper

Explications simples sur la technique de base en courbe pour ne jamais mettre le pied à terre et gagner de la vitesse.

Comment rider un bowl en skate ?

Comment rider un bowl en skate ?

Le bowl c’est encore mieux lorsque l’on a la technique de base qui permet de carver sans mettre le pied à terre. Ça tombe bien, c’est assez facile à apprendre.

Pin It on Pinterest

Share This