Tape nose

Figure de courbe facile, le tape nose est une figure classique dans la boîte à outils du skateur débutant. C’est une figure qui n’est pas très utile car elle ne permet pas de se relancer correctement avec vitesse et elle fait un peu peur. Néanmoins, elle est facile à exécuter et se décline facilement en d’autres figures plus sympas.

Le tape nose consiste faire taper son nose contre le coping lorsqu’on roule en marche avant. La descente se fait en marche arrière. C’est l’équivalent du tape tail mais sur l’avant et avec le pied avant. Dit autrement, le tape nose est donc un tape tail en switchstance.

tape nose courbe

Un tape nose bien appuyé sur un bowl

Entre le tape nose et le tape tail, la position des pieds et la position du corps permet à un skateur de différencier les 2 figures. Habituellement, en position de tape tail, le pied qui n’est pas du côté du coping est placé sur les vis. En tape nose, le pied est plus reculé et se trouve sur le bord relevé. En tape tail, le corps remonte souvent plus sur le coping allant parfois jusqu’à remonter en position de drop. En tape nose, le corps reste le plus souvent bien dans la courbe.

Apprendre le tape nose en skateboard

Le tape nose est une figure sans rotation ou les pieds restent bien stables. C’est donc une figure facile. Malgré tout, repartir en fakie fait peur et c’est la principale difficulté de cette figure. Savoir rouler en courbe et ne pas avoir peur de rouler en marche arrière sont indispensables. Maîtriser le tape tail est un plus mais n’est pas impératif.

  1. Face un obstacle courbe, arriver en marche avant avec suffisamment de vitesse pour monter jusqu’au sommet. Plus de vitesse n’est pas nécessaire ;
  2. Sur le plat avant le début de la courbe, déplacer son pied avant des vis jusqu’au nose. Le talon n’est pas important. Par contre, le devant du pied et les orteils doivent être bien placés sur le centre du nose de façon à pouvoir appuyer efficacement ;
  3. En approche du sommet (ou dès que la vitesse de la planche ralentit), appuyer sur le nose avec le pied avant de façon à décoller les roues arrières. Le nose doit alors toucher le haut du coping. Le corps doit bien rester dans la courbe ;
  4. Dès que le nose a touché le coping, le skate est à son maximum de hauteur et la gravité va faire redescendre le skateur et sa planche. Il faut se préparer à redescendre. Pour cela, après le bref moment de calage sur le coping, il faut appuyer sur la jambe arrière de façon à coller les roues arrière à la courbe. Comme le corps est resté dans la courbe, il suffit de se laisser porter ;
  5. Une fois que les 4 roues sont en contact avec la courbe, bien regarder derrière, stabiliser sa position et replacer le pied avant sur les vis avant ;
  6. Amortir et rouler.

Conseils pour réussir le tape nose

  • Ce qui fait peur dans cette figure c’est de repartir en marche arrière. Si le corps est bien dans la courbe et les pieds bien équilibrés, le risque de chute est faible. Le plus gros risque apparaît lorsque le skateur prend peur alors qu’il se cale en tape nose et qu’il essaie de sauter de sa planche. La planche peut ne pas se dégager suffisamment et la tentative d’échappement peut se conclure de façon pitoyable en grand écart ou en zipette ;
  • Avant d’essayer sur une courbe le tape nose, il faut déjà maîtriser le mouvement à plat. À l’arrêt, sur le plat, mettre le pied sur le nose et appuyer pour que le nose touche le sol. Le tail va se décoller. Appuyer sur l’arrière pour recoller les 4 roues au sol. Faire ce mouvement plusieurs fois. Enchaîner jusqu’à être à l’aise ;
  • Une fois l’exercice précédent validé, essayer le tape nose sur une petite courbe douce (une petite déclinaison de trottoir par exemple ou le bas d’une courbe). Pas besoin de viser le coping dès le début. Apprendre à enchaîner la vitesse et le mouvement du tape nose puis monter de plus en plus haut ;
  • Tester le tape nose sans faire le mouvement à fond est une autre possibilité mais elle est plus difficile. Appuyer sur le nose, décoller les roues arrières mais ne pas faire toucher le nose enlève un point d’appui et force à rester en équilibre dans une position peu confortable. Mais pourquoi pas !
  • S’entraîner à déplacer le pied avant des vis au nose permet de s’habituer à la position des pieds ;
  • S’entraîner à déplacer le pied avant du nose aux vis est plus difficile. Avec l’habitude, le skateur le fait juste après avoir quitté le coping. Ça permet d’avoir tout de suite les pieds bien placés pour la suite ;
  • Bien tendre le pied avant permet de styler le tape nose ;
  • Il est aussi possible de s’exercer à monter le plus haut possible avec le tape nose et déplacer son corps pour le faire sortir de la courbe de plus en plus ;
  • La position des yeux est importante. Pour cette figure, les yeux doivent viser le coping et ne le lâcher qu’une fois que le nose s’en est décroché.

Que faire comme figure après le tape nose ?

  • Après le tape nose, place au drop en switch ! Un tape nose qui remonte bien sur le coping revient à dropper du mauvais pied. C’est effrayant les premières fois mais c’est la suite logique ;
  • Le tape nose tail grab est aisé. À condition de bien tendre le pied avant, il est possible, avec sa main arrière, de grabber le tail ;
  • Le tape nose revert est une autre figure évidente. Il est possible de faire la rotation en fin de tape nose dans les 2 sens. La version face à la courbe est la plus facile. La version dos à la courbe est bien plus difficile mais aussi bien plus belle ;
  • En arrivant avec suffisamment de vitesse et d’angle, il est possible de faire glisser le nose et plaquer un nose slide ;
  • Au lieu de placer uniquement le nose au dessus du coping, il est possible de faire passer une seule roue au dessus du coping. Le tape nose se transforme en un calage un peu bâtard qui est sublimé lorsque l’on prend un fort angle et de la vitesse : on obtient un crooked grind !

Vous êtes ici : Accueil > Figures > Courbe, park et transition > Tape nose

Sortie de courbe

Sortie de courbe

Une fois rentré dans une courbe, il faut savoir en ressortir. En skateboard, cela fait partie des indispensables à savoir réaliser. En quelques heures de pratique, c’est à la portée de tout skateur.

Disaster

Disaster

Le disaster est une figure de courbe facile : elle se fait en marche arrière et la fin de la figure se fait en marche avant, c’est donc une figure qui ne fait pas peur.

Rock n’roll

Rock n’roll

C’est une figure parmi les plus simples et en plus elle ne fait pas peur : voici le rock n’roll, une figure qui se fait sur le coping au sommet d’une courbe et qui se termine par une rotation.

Axel

Axel

C’est la dernière figure de base à apprendre en courbe. Très utile, sécurisante et rentrant à tous les coups au bout de quelques mois de pratique, l’axel est une figure tremplin qui ouvre pleins de nouvelles possibilités une fois acquise.

Fs kickturn

Fs kickturn

Le frontside kickturn ou FS kickturn est le virage "dans le dos" qui se réalise principalement en courbe. Il y a deux types de virages possibles : en backside, le plus simple, et en frontside qui fait plus peur mais qui n'est pas si compliqué que ça. Le Fs kickturn...

Monter et descendre une courbe

Monter et descendre une courbe

Incontournable en skatepark et en rampe mais aussi en street, savoir monter et descendre une courbe en skateboard font partie des figures à maîtriser et à rentrer à tous les coups. Heureusement c’est facile.

Bs kickturn

Bs kickturn

Le virage relevé est un ultra-basique des figures de courbe. Indispensable sur les rampes et sur les quarters, c’est une des premières figures à maîtriser à tous les coups.

Rock fakie

Rock fakie

En courbe, le rock fakie est une figure incontournable qui s’apprend assez rapidement. Mais c’est une figure qui peut faire peur et dont les chutes sont mémorables.

Tape tail

Tape tail

En rampe, le tape tail est une figure essentielle qui s’apprend en quelques séances. Elle consiste à venir claquer son tail contre le coping en roulant en arrière

Grabs de base

Grabs de base

Attraper sa planche avec ses mains s’appelle grabber. Ça fait partie des figures incontournables de skate et certains grab sont très faciles à réaliser.

Carver en courbe

Carver en courbe

En courbe et plus particulièrement en bowl, il existe une technique incontournable pour aller vite sans trop de danger : cette technique s’appelle carver. Simple et efficace, cette technique permet de rapidement beaucoup s’amuser. Explications avec image et vidéo.

Rider un bowl sans (trop de) risques

Rider un bowl sans (trop de) risques

Bien skater un bowl, c’est connaître les règles basiques concernant cette pratique : une petite dizaine qui évitent les erreurs classiques des débutants et permettent de partir du bon pied pour progresser plus vite.

Apprendre à dropper

Apprendre à dropper

Figure basique incontournable, le drop fait souvent peur (à raison d’ailleurs). Trucs, astuces pour réussir au mieux ce tricks.

Savoir pomper

Savoir pomper

Explications simples sur la technique de base en courbe pour ne jamais mettre le pied à terre et gagner de la vitesse.

Comment rider un bowl en skate ?

Comment rider un bowl en skate ?

Le bowl c’est encore mieux lorsque l’on a la technique de base qui permet de carver sans mettre le pied à terre. Ça tombe bien, c’est assez facile à apprendre.

Pin It on Pinterest

Share This