No comply

Le no comply est une figure de flat qui est facile à apprendre et qui ne nécessite pas de savoir faire le ollie. Elle va donc intéresser tous les débutants d’autant plus que c’est une figure qui ne fait pas peur et pour laquelle les risques de chutes sont très faibles. Mais comme toutes les figures, il faudra des centaines de tentatives avant de la maîtriser et de l’exécuter proprement et avec élégance.

no-comply skateboard

Un no Comply parfaitement exécuté

Apprendre le no comply en skateboard

Le no comply est un trick ancien. Mais à la différence de certaines figures old-school, il a très bien vieillit. Lorsqu’il est bien exécuté, il est stylé et a toute sa place dans une ligne de figures. Comme c’est une figure « à tiroirs », il est possible de le décliner de plein de façons différentes. Cerise sur le gâteau, c’est une figure qui a un bon taux de réussite. Quand la figure est bien acquise, c’est comme le vélo, on ne tombe plus et on réussit à tous les coups.

Le no comply consiste à faire sortir le pied avant de sa board de façon à faire sauter la board. Une fois que la planche à sauter, il ne reste plus qu’à replaquer le pied avant sur la planche avant que cette dernière ne retouche le sol. On voit souvent le no comply en version 180 front parce que c’est une des variations les plus simples.

  1. Tout d’abord il faut rouler à allure modérée. Le pied avant doit être sur les vis. Le pied arrière doit être sur le tail ;
  2. Le pied avant doit sortir de la planche côté talon. Pour un regular, le pied gauche doit sortir du côté gauche de la planche. Pour un goofy, le pied droit doit sortir du côté droit. Le plus simple consiste à faire glisser son pied en lui faisant faire une rotation vers l’extérieur ;
  3. Le pied avant étant désormais à terre et le pied arrière étant sur le tail, la planche se soulève. L’idée c’est alors d’accompagner ce mouvement et de pousser le pied arrière vers le bas et vers l’avant de façon à bien faire claquer le tail par terre ;
  4. Si le tail claque bien par terre, la nervosité de la planche va permettre à la planche de décoller. À ce moment, comme la planche continue d’avancer, le pied avant se retrouve à peu près au niveau des roues arrières. Il faut alors sauter avec le pied avant et accompagner la planche qui va bondir. Le pied arrière va se soulever de façon à faire décoller le tail ;
  5. Pendant que la planche monte et que l’impulsion du corps vers le haut fait son effet, le skateur se retrouve en l’air avec le pied arrière sur la board ;
  6. Il faut alors remettre le pied avant sur les vis, préparer l’atterrissage et absorber le plaquage ;
  7. Se relever, lever les yeux et continuer à rouler.

Réussir au mieux le no-comply

Même si le no comply n’est pas très difficile, 2-3 trucs pour accélérer son apprentissage :

  • Il est impératif de savoir bien rouler et d’être à l’aise sur sa board ;
  • Arriver à enlever son pied avant et faire sauter sa board est le coeur de ce trick. Il peut être utile de s’entraîner en 2 temps : d’abord sortir le pied avant sans tenter quoi que ce soit avec le pied arrière. Ensuite, ajouter l’impulsion du pied arrière ;
  • Lorsque le pied avant sort de la planche, il faut que le pied se retrouve bien aligné avec la board et la direction dans laquelle la planche roule. Ça permet de ne pas être déséquilibré et d’avoir une impulsion plus efficace ;
  • La board peut toucher le genou lors de la phase de montée. Ce n’est pas problématique mais il est plus difficile de remettre le pied avant sur la planche ;
  • Le pied avant doit replaquer avant que la board ne retouche le sol ;
  • S’il n’y a pas beaucoup de saut au départ, ce n’est pas grave. Il vaut mieux avoir un no comply propre et bas plutôt qu’un no comply qui pop mais qui est sketchy ;

Quelles figures tenter après le no comply ?

  • Le no comply 180 front est la première déclinaison à tenter. Le mouvement de no comply facilite la rotation en front ;
  • Le no comply 180 front peut être agrémenté d’un revert au replaquage ;
  • Le no comply se marrie très bien avec le sex-change (rotation du corps seul) et avec les varials et flips. Comme le pied avant est à terre, il est possible de faire des combinaisons incroyables. La position du pied arrière aide alors pour lancer des variations ;
  • Aider par la main avant, il est possible de lancer des hand flips assez facilement pendant un no comply ;
  • Le no comply s’exécute aussi très bien sur les plans inclinés ;
  • En marche arrière ou sur le nose, le no comply est possible. Encore de nouvelles idées de variations ;
  • Le no comply avec rotation en backside implique de sortir le pied avant côté pointe de pieds. À tester.

Vous êtes ici : Accueil > Figures > Flat > No comply

180 Back

180 Back

C’est une des figures incontournable après le ollie et c’est aussi une des premières rotations apprise en skate : le bs 180 n’est pas si difficile et s’apprend en quelques jours seulement.

Boneless

Boneless

Le boneless est un saut réalisé en skateboard avec un pied à terre et une main tenant le skate. Facile à apprendre et adapté aux débutants, ce trick s’apprend en quelques heures.

Nose wheeling

Nose wheeling

Le nose wheeling ou nose manual est le wheeling version avancée : sur le roues avant. Pas évidente, cette figure reste néanmoins accessibles aux skateurs qui n’ont que quelques semaines de pratique dans les pattes.

Wheeling

Wheeling

Le wheeling, c'est simplement rouler sur les 2 roues arrière. Pas forcément besoin d'un ollie pour réaliser cette figure qui est un des basiques du skate mais qui est difficile à réaliser car elle nécessite beaucoup d'équilibre. Le wheeling ou manual est une figure...

180 Front

180 Front

C’est une des figures les plus simples après le ollie. Le 180 Front s’apprend en quelques jours et peut être utilisé tout le temps : c’est une figure fondamentale à apprendre en skate.

Les figures à base de ollie les plus faciles

Les figures à base de ollie les plus faciles

Le ollie est la figure indispensable. Il faut la rentrer à 100% des essais. Pour s’améliorer et aller petit à petit vers des figures plus difficile, voici plusieurs figures à base de ollie.

Erreurs fréquentes avec le flip

Erreurs fréquentes avec le flip

Le flip est une figure emblématique et une étape clé en skateboard. 5 erreurs banales à éviter pour mieux rentrer le flip.

Les 7 figures les plus faciles sans ollie

Les 7 figures les plus faciles sans ollie

Figures faciles à réaliser en skateboard avant de s’attaquer au ollie. Idéal pour apprendre un trick par jour, progresser sans sans rendre compte et se faire plaisir.

Apprendre le ollie

Apprendre le ollie

Plus facile qu’il n’y paraît, le ollie est le trick incontournable que souhaite réaliser tout skateur débutant. Je vous explique la technique pour y arriver rapidement ainsi que les trucs qui permettent de réaliser de meilleurs ollies.

Pin It on Pinterest

Share This