Fs boardslide

Le frontside boardslide (Fs boardslide) est le deuxième boardslide à tester. Il est plus difficile que son homologue en backside mais il est aussi plus joli lorsque correctement exécuté. À la portée de n’importe quel skateur ayant quelques mois de skate dans les pattes, c’est un des incontournables du skate moderne.

Fs boardslide

Frontside boardslide sur un rail

Prérequis au Fs boardslide

Cette figure n’est pas particulièrement compliquée. Néanmoins, il est essentiel de maîtriser le ollie et idéalement de savoir faire quelques 180 back. Une connaissance des autres slides (Fs nose slide ou boardslide) est un plus mais n’est pas essentiel.

La principale difficulté de cette figure réside dans la position à avoir lors de la glisse : la planche et les pieds doivent être tournés en 90 degrés back alors que les hanches, les épaules et la tête doivent rester si possible bien droit. On sait que la position est bonne lorsque le corps est bien calé (pas de rotation en position de slide) et que les yeux peuvent regarder sans forcer la fin de l’obstacle.

Comme pour le boardslide dans le sens facile, il est plus simple d’apprendre cette figure sur une barre de slide que sur un muret.

Comment faire un Fs boarslide en skateboard ?

La plupart des conseils au boarslide s’appliquent au Fs boardslide. Pour bien débuter avec ce trick, voici toutes les étapes :

  • Arriver avec de la vitesse avec un léger angle par rapport à la barre de slide (c’est à dire presque parallèle) ;
  • Positionner ses pieds comme pour un ollie ;
  • Taper un ollie et enclencher un début de rotation mais seulement avec le bas du corps. Les hanches et le haut du corps ne doivent pas tourner. C’est le point clé de cette figure ;
  • Se positionner sur la barre bien à plat et sur le milieu de la board ;
  • Assurer son équilibre en étant bien stable et légèrement en arrière pour faire glisser la board ;
  • Dans cette position, les pieds et les jambes sont perpendiculaires à la barre tandis que le tronc, les épaules et la tête sont parallèles avec la barre ;
  • À la fin de la barre, un petit coup avec les pieds permet de faciliter le retour de la planche dans le bon sens et de sortir en avant.

Trucs et conseils pour le Fs boardslide

C’est la différence entre le haut (parallèle à la barre) et le bas du corps (perpendiculaire à la barre de slide) qui donne le style à cette figure et qui permet de tenir longtemps en équilibre.

Si le haut du corps tourne trop, il sera impossible de regarder la réception. Le slide se fera donc à l’aveugle et la sortie en marche arrière (fakie). Plus difficile réalisé ainsi, le Fs boarslide est dépendant de la rotation initiée au début du trick : parfois, le corps sera en bonne position pour ressortir, parfois non (trop tôt ou trop tard).

Tout l’enjeu de ce trick est donc d’arriver à bloquer la rotation et d’avoir le haut et le bas du corps qui sont dans des positions différentes. Cette difficulté supplémentaire fait que cette figure est souvent apprise après le nose slide et le boardslide.

Faire le Fs boarslide sur un rail ? sur un curb ou un ledge ?

Le Fs boardslide est plus facile à faire sur un rail qu’il soit rond ou carré. Sur un muret, il faudra venir caler le truck arrière contre le bord et poser les roues avant afin d’avoir plusieurs points d’appui.

Pour aller plus loin ?

  • Il est assez facile de sortir de cette figure avec un varial (la position des pieds aide). À tester.
  • À tester aussi, les Fs boardslide sur rail en descente ou en « touch » notamment sur des fins de rails ou en fin de rail au sommet d’un module de park.

Vous êtes ici : Accueil > Figures > Curb et rail > Fs boardslide

Boardslide

Boardslide

C’est une des premières figures de glisse que l’on apprend. Non pas parce qu’elle est facile mais parce qu’elle ne fait pas très peur. Le Bs boardslide ou tout simplement boardslide est cependant le slide le plus simple avec un truck de chaque côté de l’obstacle.

Nose slide

Nose slide

Le nose slide est un des slides les plus faciles à faire en skateboard. Il consiste à glisser sur le nose de la planche sur un obstacle glissant. Particulièrement stable, il ne nécessite pas énormément d’équilibre et peut même se faire sans ollie.

50-50 Grind

50-50 Grind

Il s’agit d’un des premiers grinds que les skateurs apprennent. Il est simple et particulièrement stable. Le 50-50 grind (fifty fifty grind) est le grind le plus basique. Il consiste à poser ses 2 trucks sur l’arête à grinder (ou le rail peu importe).

Slides et grinds sans ollie

Slides et grinds sans ollie

Pas besoin de ollie pour s’amuser en skateboard et commencer à faire des grinds et des slides. 3 techniques de base à utiliser pour s’initier à ces figures et découvrir les équilibres précaires des slides.

Pin It on Pinterest

Share This